Accueil

 
C’est au début du siècle dernier que mon Grand-Père, Hippolyte Batel, alors apprenti ébéniste au faubourg St-Antoine, a appris à maitriser la technique et l’esthétique du travail du bois qui lui serviront tout au long de sa vie.
Ainsi, au cours de la première guerre mondiale, il est rappelé par les usines d’avions Nieuport à la recherche d’ébénistes d’art pour façonner des hélices en bois. Le calme revenu, il crée sa propre entreprise en 1920 à Avranches, sur les grèves du Mont-St-Michel. Il dessine, crée et reproduit des petits meubles qui vont traverser le temps. Il transmet son savoir à mon Père qui, à son tour, développe ses propres collections, modernise l’outil de travail tout en respectant les règles de l’art et en perpétuant une patine qui est désormais appréciée par une clientèle internationale.
A son tour il m’a transmis sa passion, et aujourd’hui mon Grand-Père sait que tout en évoluant vers des temps nouveaux, je n’oublierai jamais ce qui est à l’origine de ce précieux patrimoine.
Christine Batel-Tuffier
Share